Affaire Zecler : Un collègue des policiers mis en cause dans l’interpellation du producteur témoigne

Capture Loopsider

Ce dimanche le site Police&Réalité a posté le témoignage d’un policier, collègue des trois autres fonctionnaires de sa brigade qui sont impliqués dans « l’affaire Zecler ». Ces derniers ont été déférés devant la justice ce dimanche.

Ils sont accusés d’avoir commis des violences illégitimes et d’avoir menti dans leurs procès-verbaux.

C’est un témoignage touchant qui nous permettra de prendre du recul sur cette affaire et de se faire un avis plus précis de cette intervention qui s’est mal passé.

Bonjour à tous, je souhaite vous faire un point sur ce que vous avez pu voir sur les écrans télés concernant 3 collègues dans le 17 ème, 3 collègues qui font partie de ma brigade que j’ai suivis depuis le début dans cette affaire.

Affaire qui s’est déroulée au cours d’une tentative d’interpellation à la suite d’un contrôle non pour le masque mais surtout pour essayer de récupérer une sacoche remplie de drogue. Tentative d’interpellation qui malheureusement s’est mal déroulée.

L’individu d’une force dont les collègues n’ont pu maîtriser se sont retrouvés dans ce sas exigus. Oui des coups de poings ont été donnés qu’ils ne nient pas, Non pas pour le tabasser, mais surtout et ça dès le soir de l’intervention, ils nous l’ont dit, pour essayer de sortir de ce sas car d’un coté l’individu retenait la porte de sortie avec son pied pour que les collègues ne sortent plus et de l’autre un des collègues retenait la porte d’ accès à la salle d’enregistrement d’où arrivaient 9 individus en furie qui criaient qu’ils allaient les défoncer.

Pris de peur, ils ont agi comme ça. Certes les images sont violentes mais cet individu a porté des coups également au sol, coups que l’on ne voit pas.

Bien évidemment la fameuse sacoche a disparu ensuite.

Les propos de racisme à son encontre n’ont jamais été dits.

Même si des erreurs sont commises, tout ce qui est dit, toutes les insultes, et quand on voit comment ils sont traînés dans la boue, ne reflète pas ce que sont ces trois collègues. Ceux-ci sont dévastés, tout comme moi et le reste de l’équipe. Leurs familles également avec qui je suis en contact et à qui j’ai apporté mon soutien.

Voila pourquoi je fais ce petit message afin de remettre un peu de vérité sur cette affaire.

Maintenant la suite sera dramatique pour eux , niveau boulot, judiciaire et familiale.

N’ayez pas une position arrêtée sur cette affaire mais du recul, car ils sont lynchés médiatiquement et politiquement sans tout connaitre de cette affaire et de ces gars qui ne sont absolument pas des voyous comme ce peoducteur qui est archi connu de nos services.

Police&Réalité

Alors que nous apprenons ce dimanche à 17H30 que Le procureur de la République de Paris Rémy Heitz a requis la mise en examen des quatre policiers impliqués dans l’interpellation avec le placement en détention provisoire des trois policiers visibles sur la vidéo de surveillance du studio d’enregistrement réclamée par le magistrat. Plus d’informations à suivre.

À Lire :  🔴 Rodéos urbains dans l'agglomération Lyonnaise : "Tant qu’il n’y aura pas de réponse ferme de la justice, le respect de l’état de droit dans ces quartiers ne pourra pas être respecté".