Affaire Zecler « la vidéo démontre que le producteur a entrainé les policiers dans le sas du local où il s’est ensuite rebellé »

Capture C8

Ce sont les déclarations du syndicat France Police sur les réseaux sociaux. Le syndicat explique avoir analysé attentivement l’intégralité des images de vidéosurveillance et déclare avoir saisi le Procureur de la République afin d’obtenir des poursuites à l’encontre de M.Zecler pour les faits de rébellion.

« Après une analyse attentive de l’intégralité des images de vidéosurveillance, il ressort que les éléments constitutifs de la rébellion sont réunis. Dès lors, notre syndicat conteste le classement sans suite décidé par le Parquet dans l’urgence. »

Le syndicat explique qu’après analyse de la vidéo, celle-ci démontre que l’individu entraine les policiers dans le sas du local où il s’est ensuite rebellé, refusant sûrement d’être palpé. « M. Zecler a résisté violemment et a tenté de se soustraire au contrôle ou à l’interpellation en ouvrant une porte intérieure dans le sas pour essayer de prendre la fuite. »

« Sans la rébellion de M. Zecler, rien ne serait arrivé. »

Syndicat France Police

« Ce sont ces faits initiaux de rébellion qui ont fait craquer les policiers, entrainant des coups disproportionnés. Les policiers doivent être jugés et condamnés lorsqu’ils commettent des fautes. Notre action ne vise pas à dédouaner les collègues des violences commises. Toutefois, sans la rébellion de M. Zecler, rien ne serait arrivé.« 

À Lire :  🔴 Prison : Une fusillade entre détenus fait douze morts et onze blessés

En outre, toujours selon le syndicat, « Au regard des images de vidéosurveillance, rien ne justifie pour nous que l’infraction de rébellion commise par monsieur Zecler ait été classée sans suite.« 

Ce dernier demande une réouverture du dossier et déplore que les médias n’aient pas informé l’opinion publique sur le contexte exact dans lequel ces violences ont été commises. Sans compter sur l’intégralité de la vidéo en images accélérées, qui rendent la scène beaucoup plus choquante.