Attentat de 2015, Charlie Hebdo, Montrouge, Hyper Cacher : Des peines de 5 ans à la réclusion à perpétuité requises contre 14 accusés

Presque six ans par les attaques terroristes contre la rédaction Charlie Hebdo, une policière de Montrouge et l’épicerie Hyper cacher, le parquet national antiterroriste a réclamé des peines allant de 5 ans à la perpétuité à l’encontre des quatorze accusés.

Onze sont présents à l’audience ce mardi midi. Ils sont jugés pour avoir apporté un soutien logistique aux trois djihadistes. Selon le parquet national antiterroriste, sans eux, les frères Kouachi et Amedy Coulibaly « n’étaient rien ». Ce mardi, les avocats généraux ont déclaré avoir « agi en connaissance de cause de leur engagement djihadiste ».

La plus lourde peine requise, la perpétuité assortie d’une période de sûreté de 22 ans est réclamée contre Ali Riza Polat, un Franco-Turc âgé de 35 ans. Il est considéré comme « le pivot des préparatifs […] On ne peut le dissocier des terroristes », note le parquet antiterroriste. La même peine est demandée contre Mohamed Belhoucine. Lui est accusé d’avoir écrit le serment d’allégeance de Coulibaly à l’État islamique.

Mohamed Belhoucine est jugé par défaut. Comme son frère Mehdi et Hayat Boumeddiene, ex-compagne du tueur de l’Hyper Cacher, disparus en zone irako-syrienne où ils sont partis juste avant les attentats relate le journal Ouest-France. Renvoyés, eux, pour association de malfaiteurs terroriste, ainsi que financement du terrorisme pour la veuve de Coulibaly, le procureur a requis pour lui une peine de vingt de prison et pour elle de trente ans de réclusion, à chaque fois assortie d’une période de sûreté des deux tiers.

Concernant Nezar Michaël Pastor Alwatik, dont l’ADN a été retrouvé sur deux pistolets dans le logement de Coulibaly, une peine de vingt ans de prison a été demandé. Le parquet national antiterroriste réclame également une peine de dix-sept ans d’emprisonnement à l’encontre d’Amar Ramdani et de treize ans contre Saïd Makhlouf, accusés d’avoir participé à la fourniture d’armes du djihadiste.

Les avocats généraux réclament contre Abdelaziz Abad et Miguel Martinez, les deux hommes soupçonnés d’avoir recherché des fusils d’assaut pour Saïd Kouachi, respectivement dix ans et quinze de réclusion. Également quinze de prison à l’encontre de Metin Karasular et de Michel Catino, vivant alors en Belgique et auxquels Abad et Martinez s’étaient adressés.

Une peine de dix-huit ans de prison, assortie d’une période de sûreté des deux tiers est enfin demandée contre Willy Prevost, qui avait acheté du matériel pour le compte de Coulibaly.

Enfin deux accusés, Mohamed Fares et Christophe Raumel, sont renvoyés pour association de malfaiteurs simple. Une peine de sept ans de réclusion a été demandée contre le premier, et cinq ans d’emprisonnement pour le deuxième.

Les plaidoiries de la défense vont débuter ce mardi après-midi. Le verdict est attendu le 16 décembre explique Ouest-France.