Eure-et-Loire : Un gendarme du PSIG blessé par arme à feu lors d’une interpellation

© Page facebook : Kevin Bonkendorf Photographie

Un gendarme du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (PSIG) a été blessé par balle ce mercredi matin lors d’une interpellation.

Venus interpeller un individu tôt ce mercredi, les militaires ont été accueillis par des coups de feu tirés à travers la porte relate Le Parisien de source proche du dossier.

Le procureur de la République de Chartres a annoncé que « Le gendarme a été blessé à l’épaule et est hospitalisé. Ces jours ne sont pas en danger » avant d’expliquer « Au petit matin (mercredi), un gendarme du peloton de sécurité et d’intervention (PSIG) de Lucé a été blessé par arme à feu, peut-être un pistolet à grenailles, par un individu que la gendarmerie s’apprêtait à interpeller dans le cadre d’une affaire de proxénétisme ».

À Lire :  🚨 Paris : tensions en cours entre pompiers et forces de l'ordre

C’est le chef du PSIG qui a été touché et blessé à l’épaule, alors que l’un des impacts a été stoppé par son gilet pare-balles. Le tireur s’est ensuite réfugié sur le toit avec son chien. Il a ensuite jeté son arme et a été interpellé pendant que l’animal était capturé par une équipe cynophile du PSIG de Dreux.