Ardèche : Le GIGN intervient sur une maison piégée. Le propriétaire est recherché dans le cadre d’une enquête judiciaire pour violences.

© Sicom-urgence.fr

Une opération de gendarmerie aura duré 15 heures entre mercredi 9 et jeudi 10 décembre à Joyeuse, dans le Sud de l’Ardèche.

Ce mercredi après-midi, l’individu qui se sait recherché a envoyé un SMS à sa famille pour expliquer qu’il veut se suicider, qu’il veut tuer les gendarmes et que s’ils se présentent à son domicile, il fera exploser une bouteille de gaz. 

Comme le relate France Bleu, arrivés sur place, les militaires découvrent  effectivement une bouteille de gaz juste derrière la porte d’entrée de sa maison et découvre également un système de vidéo surveillance. Sans savoir si la maison est piégée ils quittent les lieux.

Une douzaine de gendarmes ardéchois sont présents ainsi que le peloton spécialisé de protection de la gendarmerie, le PSPG de Cruas. Une équipe du GIGN appelée vers 19 heures descend de Paris et arrive sur les lieux vers 23 heures. Les hommes de l’unité d’élite tentent à plusieurs reprises d’entrer en contact avec le suspect. Ils pensent qu’il est chez lui puisque sa voiture est garée devant sa maison. Ils essayent de l’appeler par téléphone, en vain.

À Lire :  ⚫ Burkina Faso : Le chef d'état major de l'armée de terre annonce la mort d'un militaire français de l'opération Barkhane

L’opération aura duré 15 heures, des spécialistes en déminage vont intervenir. Vers 5 heures du matin, l’assaut est donné par les hommes du GIGN. La maison est vide, le suspect n’a jamais été là. L’enquête était toujours en cours ce jeudi matin et l’individu est activement recherché.