500 militaires rapatriés d’Allemagne : 59 soldats de la 3ème division touchés par le coronavirus

© Sicom-urgence.fr

L’état-major a décidé de rapatrier 500 militaires français se trouvant en Allemagne. 59 d’entre eux ont été testés positifs à la COVID-19.

Un exercice se déroule sur le terrain de manœuvres de Grafenwohr, dans le sud de l’Allemagne. Comme le relate Ouest-France, placé sous les ordres du IIIe corps américain, cet exercice prépare WARFIGHTER 21-4, exercice majeur vers l’adaptation de l’armée de Terre au combat de haute intensité. Cet exercice aura lieu au Texas aux États-Unis, en avril 2021. Un millier de Français y seront engagés. Des forces britanniques y prendront part aussi.

Le 4 décembre une alerte COVID-19 est lancée et le commandement français décide de tester les 501 militaires présents sur place. Plus de dix pour cent des cas sont positifs, la décision est prise de rapatrier le contingent en France.

Selon le quotidien régional 19 militaires positifs ont été rapatriés de Nuremberg vers Istres ce mardi, par un avion de transport médicalisé. Ils seront confinés à Miramas. Deux autres vols médicalisés étaient prévus ce mercredi. Le personnel restant sera de retour en France d’ici à la fin de la semaine. Ils seront de nouveau testés et isolés s’ils s’avèrent positifs.