Condé-sur-Sarthe : Les surveillants se rassemblent à la porte d’entrée principale et bloquent les parloirs aux familles

© actupenit.com

Un mouvement de contestation est en cours au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe ce samedi 19 décembre.

En effet, les surveillants se sont rassemblés à la porte d’entrée principale et ont décidé de bloquer l’accès aux familles de détenus au niveau des parloirs. Un mouvement spontané qui, selon l’avis d’un syndicaliste dans Actu.fr, « est très rare ».

Les surveillants de l’établissement protestent car 17 cas positifs de Covid-19 ont été détectés parmi le personnel cette semaine. « On bloque donc en vertu de l’article 40 afin de ne pas mettre en danger les familles qui viennent aux parloirs cet après-midi ».

« On nous annonce un dépistage massif mercredi [23 décembre, ndlr] mais en attendant le virus peut continuer à circuler si certains d’entre nous sont positifs » explique un manifestant. Le syndicat Force Ouvrière dénonce quant à lui « une carence en matière d’hygiène et de sécurité au sein du centre pénitentiaire de Condé malgré l’alerte du CHSCT du mois de novembre ».

Suite à ce mouvement, la Sous-préfète d’Argentan a annoncé « Le cluster au centre pénitentiaire de Condé ne nous a été signalé en tant que tel qu’hier [vendredi 18 décembre 2020], il nous faut donc organiser ce dépistage qui nécessite des moyens. La date de mercredi a été retenue car il faut sept jours après les premiers contacts pour avoir la certitude d’une contamination. Néanmoins, l’ARS a été très réactive et confirme que le dépistage est avancé à dimanche 20 décembre. »