Perpignan : Après s’être évadé de la prison le mois dernier, un détenu bénéficie d’un stage « forêt » et refait parler de lui

@actupenit.com

Un détenu du centre pénitentiaire de Perpignan, incarcéré pour violences à l’encontre de sa compagne ou ex-compagne, fait à nouveau parler de lui après un premier incident le 27 novembre dernier.

En effet, celui-ci avait été placé au centre de semi-liberté de la prison mais comme le relate L’Indépendant, ce jour-là, il s’était évadé bravant l’obligation d’y rester 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 en période de confinement.

Ce jeudi 17 décembre 2020, le détenu bénéficie d’un stage « forêt », il sort de l’établissement et fait des activités d’entretien et de débroussaillage. De retour à la prison les participants sont fouillés.

Les surveillants retrouvent sur lui deux téléphones portables ainsi qu’une boulette de cannabis et le placent immédiatement en cellule disciplinaire. Un syndicaliste de l’établissement explique au quotidien régional, « nous nous étions déjà indignés que ce détenu, qui ne présente aucun gage sérieux de réinsertion, ait pu être maintenu au centre de semi-liberté et ait pu continuer son stage. Il est plus que temps que la justice tienne compte des avis des surveillants pénitentiaires, notamment pour les aménagements de peine. Nous espérons que cet individu va purger sa sanction disciplinaire et rester jusqu’à la fin de sa peine en détention normale. »