Val-d’Oise : Tuée à coups de couteau il y a trois semaines. Son meurtrier présumé déjà libéré de prison

Une jeune femme du Val-d’Oise avait été tuée, il y a trois semaines après un différend lors d’une vente sur le site Le Boncoin. Le meurtrier présumé a déjà été remis en liberté.

Il y a trois semaines, le 22 novembre 2020, Nawel, âgée de 23 ans et son petit frère de 17 ans, accompagnés d’amis, se rendent à Gagny afin de récupérer une moto vendue précédemment. Suite à un différend sur l’état du véhicule, il devait procéder à sa reprise.

Mais ce soir-là, devant le pavillon de l’acheteur, la situation dégénère. Le père de famille sort de chez lui, armé d’un couteau à pain et, dans des circonstances encore troubles, porte plusieurs coups au niveau de la poitrine et du ventre de la jeune femme.

À Lire :  ⚫ Charente : Un policier municipal qui avait disparu a été retrouvé mort

Immédiatement son frère l’emmène à l’hôpital, où elle décédera d’une hémorragie quelques heures plus tard. L’agresseur présumé sera interpellé et placé en garde à vue. Il reconnaîtra avoir porté les coups de couteau, mais il soutient que c’était pour se défendre rapporte le journal Le Parisien.

La mère de la victime est formelle : « Elle n’était pas partie là-bas pour se battre« . Mais depuis, le 9 décembre dernier, le meurtrier présumé âgé de 44 ans a été remis en liberté par la chambre de l’instruction de Paris.

Une décision « incompréhensible » pour les parents de la victime, qui n’ont pas été informés de la tenue de cette audience de remise en liberté et n’y ont donc pas assisté. « On a tué ma fille une seconde fois, pleure sa mère.«