Carcassone : Burn-out chez les policiers. Plusieurs dizaines de fonctionnaires en arrêt-maladie

©️KMV Khrys Monteur Vidéo

Les policiers de Carcassonne en ont ras-le-bol. En burn-out, ils sont des dizaines à être en arrêt-maladie.

Ces derniers jours, le commissariat de Carcassonne est totalement déserté de ses policiers. Ce lundi, 27 étaient en arrêt-maladie et six autres en arrêt pour blessures en service rapporte le journal l’Indépendant.

« Nous n’avons quasiment pas un seul titulaire sur les brigades de jour », constate le secrétaire régional du syndicat Alliance Police Nationale, David Leyraud. Il y a plusieurs raisons à cette crise.

Tout d’abord, les attentats de 2018 qui ont choqué de nombreux policiers. Puis les inondations et les nombreuses manifestations de Gilets-jaunes. Mais également les agressions de plus en plus violentes envers eux.

À Lire :  🇫🇷 Nord : Un gendarme frappé de plusieurs coups de poing lors d'un contrôle dans le cadre du confinement

Il ne manquait plus que les propos du président de la République lors d’une interview pour le journal Brut, qui provoqueront une vague de colère nationale dans les rangs de la police.

« La refonte du cycle de travail qui leur a été refusée a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase », explique David Leyraud à France 3« Ils demandent à être de repos un week-end sur deux et non plus un sur six. Cela leur permettrait de se ressourcer, de lâcher prise, et d’avoir une vie de famille pour mieux supporter la pression au quotidien, mais cela leur a été refusé ».