Saint-Philibert : Traumatisé après un cambriolage, les gendarmes redonnent le sourire au petit Noah

Photo Gendarmerie Nationale

Dans la soirée de mercredi, les gendarmes interviennent dans une maison sur la commune de Saint-Philibert, après un cambriolage. Bien qu’absent au moment des faits, Noah, le petit-fils des propriétaires était apeuré par cette situation.

C’est vers 19H30 que ses grands-parents rentrent chez eux avec Noah, 8 ans. Ils se rendent tout de suite compte que la maison a été fouillé. Ils appellent la gendarmerie et rapidement deux gendarmes arrivent sur place.

Ils trouveront le petit Noah, visiblement bouleversé par ce cambriolage. Particulièrement attentifs et soucieux de bien faire, les militaires rassurent le jeune Noah. L’enfant leur explique alors qu’il rêve de devenir gendarme et plus particulièrement membre de l’unité d’élite du GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale).

Pour le réconforter, les militaires lui ont offert un porte-clefs de l’antenne du GIGN de Dijon ainsi que des écussons de la compagnie de Dijon. Ces cadeaux ont redonné le sourire à l’enfant.

« Les gendarmes ont pris en compte sa détresse et ils ont été attendris par ce jeune garçon. Oui, nous sommes là aussi pour rassurer la population. C’est d’ailleurs la mission principale de l’institution », assure l’officier de la compagnie de Dijon.

« Pour nous, cette belle histoire, à deux jours de Noël, a aussi été un soleil dans cette journée triste pour toute la gendarmerie. Cela nous a apporté un peu de douceur après les faits traumatisants du matin dans le Puy-de-Dôme et la mort de trois gendarmes. Ce drame nous rappelle qu’il n’y a pas de petite intervention, notre métier est dangereux. Mais nous avons à cœur d’être là, au service de la population, des élus et de la nation. »