Pierrelaye : Un élève policier sauve deux victimes d’un accident sur l’autoroute A15

© Quentin Mercier

Un élève policier est venu en aide aux victimes d’un accident de la route sur l’autoroute A15 ce dimanche soir à hauteur de Pierrelaye dans le Val-d’Oise.

Comme le relate ACTU17, les bons réflexes de cet élève gardien de la paix ont sans aucun doute permis d’éviter le pire. Le jeune homme âgé de 27 ans est actuellement en école de police à Oissel en Seine-Maritime. Dimanche soir alors qu’il circulait sur l’autoroute A15 avec un ami en direction de Cergy-Pontoise, ils ont été témoins d’un accident.

La nuit était tombée et la chaussée était trempée quand le véhicule qui circulait devant eux a brusquement percuté la rambarde centrale avant de s’immobiliser en plein milieu de la route.

Le futur policier s’est immédiatement arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence afin de venir en aide au conducteur du véhicule accidenté. L’homme sous le choc ne semblait pas blessé. Il sera rapidement extirpé de son véhicule et mis en sécurité derrière le muret situé après la bande d’arrêt d’urgence.

Pendant que son ami faisait ralentir les voitures à l’aide d’une lampe torche, le futur policier alerté les secours. Malheureusement, une conductrice viendra percuter violemment la voiture immobilisée sur la chaussée.

La victime sera une nouvelle fois extraite et mise en sécurité par les deux amis. La jeune femme âgée d’une trentaine d’années ne présentait pas de blessure physique malgré la violence du choc. Un équipage de la CRS autoroutière arrivera ensuite sur les lieux ainsi que les sapeurs sapeurs-pompiers qui prendront le relais.

L’intervention du jeune élève policier et de son ami a été déterminante et a permis d’éviter le pire. La conductrice rescapée a par ailleurs tenu à envoyer une lettre de remerciements à ses sauveurs explique ACTU17.

« Sans vous et votre sang-froid, les conséquences de cet accident auraient pu être bien plus dramatiques, c’est vous qui m’avez sorti de ma voiture, vous avez risqué votre vie (…) grâce à vous je m’en sors indemne », a-t-elle écrit. « Comme j’étais choquée et bouleversée ce soir-là, je n’ai pas eu le temps, ni la force de vous dire à quel point je vous suis reconnaissante. (…) Encore une fois merci à vous, je ne l’oublierai jamais ».