Puy-de-Dôme : Le meurtrier des trois gendarmes avait également piégé sa voiture. Regardez

Frederik Limol, l’individu qui a tué trois gendarmes et blessé un quatrième deux jours avant Noël dans le Puy-de-Dôme avait piégé sa voiture avec une arme prête à tirer lors de l’ouverture de la portière de son véhicule.

Selon les informations d’ACTU17, ce nouvel élément vient confirmer les motivations du tueur à vouloir faire un véritable carnage. Frederik Limol avait minutieusement installé dans sa voiture une arme prête à tirer au moment où la portière serait ouverte. Le fusil chargé était installé du côté de la place du passager avant, auquel était accroché un tendeur relié à la portière. A l’ouverture, le système permettait qu’un coup de feu soit instantanément tiré.

Par chance, le véhicule n’a pas été touché immédiatement. C’est le service de déminage qui s’est chargé de le faire et s’est aperçu du système de mise à feu.

Frederik Limol âgé de 48 ans, avait abattu trois gendarmes dans la nuit du 22 au 23 décembre et en avait blessé un autre. Ces derniers intervenaient afin de secourir sa compagne, à qui il venait de s’en prendre violemment.

Frederik Limol s’était ensuite suicidé dans son véhicule après une sortie de route. Le procureur de la République de Clermont-Ferrand avait précisé l’extrême détermination du meurtrier, en précisant qu’il s’agissait d’une véritable scène de guerre où plusieurs centaines de douilles avaient été retrouvées.

L’assaillant était en effet muni d’un fusil de type AR-15 équipé d’un silencieux et d’une visée laser, mais également de deux armes de poing et de quatre couteaux. ce soir-là.