Gard : Il n’aurait jamais dû se réjouir de la mort des trois gendarmes sur Facebook

Illustration Pxhere

Un homme est maintenant incarcéré. Il s’était réjoui sur Facebook de la mort des trois gendarmes, tués dans le Puys-de-Dôme.

Âgé de 24 ans, il a été interpellé la semaine dernière à Pézenas dans l’Hérault. Le 23 décembre dernier, il s’était réjoui sur sa page Facebook, du décès des trois gendarmes tués par Frédérik Limol.

Ce sont les gendarmes du Gard qui sont venus l’interpeller et le placer en garde à vue.

À Lire :  🇫🇷 Nancy : Opération de grande ampleur menant au démantèlement d'un important réseau de trafiquants de drogue

Lors de cette dernière, l’individu aurait affirmé être un Black Bloc relate ACTU17.

L’homme a été mis en examen pour « apologie de crime » et placé en détention provisoire en attente de son jugement. Il risque une peine de 5 ans de prison et 45.000 euros d’amende.