La Courneuve : Eddior, né le 1er janvier, mis au monde par des policiers

©️ Facebook Spannagel Maxime Photographie

Ils se souviendront longtemps de leur intervention la nuit du nouvel an, des policiers ont procédé à un accouchement alors que la femme avait perdu les eaux dans le véhicule de son mari.

Alors qu’ils aperçoivent un Range Rover qui grille un feu rouge, un équipage de police va contrôler le conducteur. Celui-ci explique qu’il se rend à son domicile, sa femme est sur le point d’accoucher. Les policiers de la brigade de nuit décident d’accompagner le futur papa.

Comme le relate Le Point, la femme de 25 ans est prête, valise à la main, à rejoindre la clinique. Les policiers indiquent au couple qu’il va être escorté jusqu’à Paris où l’accouchement doit se dérouler. Mais peu de temps après, le convoi est obligé de s’arrêter. La jeune femme a perdu les eaux, l’accouchement doit se faire dans la voiture.

Les policiers improvisent alors une clinique de campagne et l’accouchement va se dérouler dans le 4 X 4, alors que la température extérieure est de zéro degré. Des renforts mettent en place une zone de sécurité. Un équipage de femmes policiers rejoint alors leurs collègues. Un brigadier, père de deux enfants, aide l’une des gardiennes de la paix a accouché la jeune femme.

Il est 5h24, lorsque Eddior pointe le bout de son nez, mais son cordon ombilical est enroulé autour du cou. Guidés par téléphone par les pompiers, un médecin donne ses instructions et la policière réussit à dérouler le cordon. Arrivés sur place, les sapeurs-pompiers prendront le relais. La mère et le bébé se porte bien, les parents ont chaleureusement remercié les policiers.