Nouveaux drames dans la Gendarmerie Nationale. Deux militaires sont décédés

Deux nouveaux drames se sont produits ce vendredi au sein de la gendarmerie nationale. deux militaires ont pris la décision de mettre fin à leurs jours.

Père de famille, Patrick était adjoint au peloton motorisé de Toulouse. Agé de 56 ans, il était marié et père de deux filles âgées de 37 et 30 ans. Ce gendarme apprécié de ses collègues devait prendre sa retraite à la fin de l’année.

Il a fait ce geste irréparable à l’aide de son arme de service ce samedi. Nous adressons à sa famille, ses proches et ses camarades nos plus sincères condoléances et les assurons de tout notre soutien dans cette épreuve.

A Lyon, c’est la commandante de la brigade de prévention de la délinquance juvénile qui a été retrouvée morte dans une pièce de la Caserne Delfosse. Selon les informations de la voix du gendarme, la militaire aurait laissé un mot, expliquant son geste irréparable.

Marie-Dominique était âgée de 53 ans, divorcée et mère d’un enfant. Nous adressons à sa famille, ses proches et ses camarades nos plus sincères condoléances et les assurons de tout notre soutien dans cette épreuve. Des enquêtes ont été ouverte.

Ce serait les deux premiers suicide du coté de la gendarmerie depuis le début de l’année 2021, soir en neuf jours. Le 4 janvier, un policier âgé de 44 ans avait décidé de mettre fin à ses jours.