AFFAIRE SOPHIE LE TAN : Le principal suspect a avoué le meurtre de la jeune femme

DR

En détention provisoire depuis le mois de septembre 2018, Jean-Marc Reiser avait, jusqu’ici, toujours nié le meurtre de l’étudiante, malgré des preuves confondantes retrouvées dans son appartement.

Après trois années de dénégations, Jean-Marc Reiser a finalement avoué être l’auteur du meurtre de Sophie Le Tan ce mardi auprès d’une source proche du dossier.

La jeune étudiante de 20 ans avait disparu le 7 septembre 2018, le jour de son anniversaire, alors qu’elle avait rendez-vous pour visiter un appartement à Schiltigheim, près de Strasbourg.

Les enquêteur ont rapidement porté leurs soupçons sur Jean-Marc Reiser, chez qui des traces de sang contenant l’ADN de la victime ont été retrouvées. Une corrélation a également été établie entre une scie retrouvée dans la cave du suspect et le fémur sectionné de la jeune femme.

L’homme avait, jusqu’ici, toujours nié son implication dans la mort de Sophie Le Tan, même après la découverte de son cadavre démembré, le 23 octobre 2019, dans une forêt du Bas-Rhin. Il avait cependant admis l’avoir croisée le jour de sa disparition.