Nantes : Scène surréaliste au CHU, un commando vient libérer un homme interpellé un peu plus tôt. Plusieurs policiers ont été frappés.

@ Quentin Mercedes

C’est une scène d’une extrême violence qui s’est déroulée dans la nuit de jeudi à vendredi au CHU de Nantes.

Tout commence dans la soirée, une patrouille de police avait voulu contrôler un 4X4 non plaqué à l’avant, mais le conducteur avait pris la fuite. Comme le relate Ouest-France, les policiers avaient alors déplié un « stop stick ». Le véhicule avait fini par s’arrêter après avoir roulé droit sur un rond-point. Deux occupants avaient été interpellés.

Parmi les deux individus, l’un fait l’objet de plusieurs fiches de recherche, celui-ci explique aux sapeurs-pompiers souffrir de maux de ventre. Il est alors décidé de le transporter aux urgences. Mais vers 1 heure du matin, alors que les forces de l’ordre se trouvent au CHU avec le suspect, un commando d’une dizaine de personnes se stationne devant l’hôpital.

Comme l’explique le quotidien régional, après avoir traversé l’accueil, deux d’entre eux se sont dirigés vers les box d’examen, gardés par des policiers. Les fonctionnaires ont aussitôt essuyé des coups et l’homme qui venait d’être interpellé a arraché sa perfusion avant de s’enfuir. Des agents de sécurité de l’hôpital ont porté assistance aux policiers.

L’un des individus, âgé de 21 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. Les autres protagonistes ont tous disparu dans la nature avec celui qu’ils étaient venus chercher et sont activement recherchés.