Nîmes : L’homme tire sur un policier et accuse son frère jumeau

©️Stéphane Bommert

La cour d’appel de Nîmes doit rendre sa décision, les autorités judiciaires de Rome reprochent à un homme d’une trentaine d’années, qui a trouvé refuge en France, d’avoir essayé de tuer un policier dans les rues de Rome et ont délivré un mandat d’arrêt européen.

L’homme est arrivé au tribunal entre deux surveillants pénitentiaires. Comme le relate Objectif Gard, celui-ci refuse l’extradition, expliquant que les enquêteurs et la justice italienne font fausse route… « Je n’ai rien fait, ce n’est pas moi. Ils me confondent avec mon frère jumeau », insiste-t-il. Le président de la chambre de l’instruction s’étonne, « Ah bon, vous avez un frère jumeau maintenant. C’est nouveau vous ne l’avez jamais évoqué « .

Les faits remontent au 20 novembre 2016, ce jour-là, un homme est contrôlé au volant de son véhicule dans les rues de Rome. Une simple vérification de permis de conduire, mais la situation dérape. Le chauffard sort une arme et tire en direction d’un policier avant de fuir.

L’homme se serait ensuite réfugié avec sa famille près d’Avignon, où il indique être commerçant ambulant sur les marchés de la région. La cour d’appel doit rendre sa décision dans quelques jours si elle valide le mandat européen. Si tel est le cas, l’homme sera raccompagné sous bonne escorte de l’autre côté de la frontière.