Perpignan : Coupée à la main avec une lame de rasoir, une surveillante devra subir un suivi sérologique pendant plusieurs mois

@actupenit.com

Tout est parti d’un détenu récalcitrant au centre pénitentiaire de Perpignan ce mardi 26 janvier 2021. Une surveillante a été blessée à la main avec une lame de rasoir et se retrouve contrainte à un suivi sérologique pendant plusieurs mois.

Ce mardi, un détenu du centre pénitentiaire de Perpignan demande à aller à la douche. Mais sur le chemin, il change d’avis et demande à retourner en cellule avant de finalement refuser de réintégrer cette dernière. Face à son inertie, des renforts de surveillants arrivent. Les agents procèdent alors à la maîtrise de l’individu afin de le placer en cellule disciplinaire mais l’intervention va mal se passer.

Le menottage du détenu a été difficile car ce dernier avait enroulé ses avant-bras et ses mains avec une serviette de bain. Au moment de lui retirer les surveillants sont tombés sur une lame de rasoir. Au moment de le désarmer, une surveillante sera blessée, entaillée entre le pouce et l’index rapporte le journal l’Indépendant.

À Lire :  Police municipale armée : Le dérapage intolérable du député Bruno Questel envers la Municipale et la Pénitentiaire {VIDÉO}

L’unité hospitalière du centre pénitentiaire, devant les risques d’infections multiples, préconise alors un transfert de la victime vers le centre hospitalier de Perpignan. Après des soins et des examens médicaux approfondis, cette dernière, fera l’objet d’un suivi sérologique pendant plusieurs mois.

Le syndicat FO déplore « l’impact physique et psychologique que l’agent peut vivre face à l’éventualité d’être infecté. Et nous savons ô combien le traitement post-exposition au VIH/TPE peut être lourd. »