Val-de-Marne : Les policiers pensent intervenir pour des violences conjugales et tombent sur tout autre chose

Photo Twitter Peugeot

Les policiers du Val-de-Marne sont intervenus dans la nuit de mardi à mercredi dans un appartement de Maisons-Alfort après avoir été appelés par des voisins qui, ayant entendu des bruits suspects, croyaient à un différend familial.

Arrivés sur place, les forces de l’ordre vont avoir affaire à tout autre chose. Alors qu’ils tapent à la porte, un individu encagoulé leur a ouvert. Celui-ci a alors pris la fuite dans l’appartement à la vue des policiers. Deux autres homme étaient également encagoulés et une troisième personne était au sol, mains et pieds liés.

Comme le relate Actu17, les deux suspects se sont violemment opposés à leur interpellation. Les policiers ont tout de même réussi à les maîtriser mais l’un d’entre eux a été blessé à un bras et souffrirait d’une fracture.

La victime quant à elle, présentait une plaie au niveau de la tête et a été transportée à l’hôpital. Selon ses dires, un homme qui n’était pas cagoulé a frappé à sa porte, deux complices encagoulés ont alors surgi puis ont fait irruption chez lui. Bâillonné et ligoté, il affirme avoir été roué de coups et ne pas connaître ses agresseurs.

Lors de la perquisition, les policiers ont retrouvé une arme de poing approvisionnée et n’écarte aucune hypothèse. Règlement de comptes ou cambriolage violent, l’enquête ouverte pour séquestration, violences volontaires aggravées et violence sur personne dépositaire de l’autorité publique devra permettre de le définir. Le policier blessé a été hospitalisé, le troisième malfaiteur est activement recherché.