Béziers : Les surveillants du PREJ tombent dans un véritable guet-apens à la sortie du tribunal

© actupenit.com

Un violent incident s’est produit ce vendredi après-midi devant le tribunal de Béziers. Les surveillants pénitentiaires ont dû faire usage de lacrymogène pour parvenir à prendre la fuite.

Ce vendredi 12 février, à la sortie du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Béziers, une vingtaine d’individus qui se trouvaient devant le SAS de sortie des véhicules du TGI et se sont mis à bloquer le passage d’un fourgon pénitentiaire.

Le véhicule s’apprêtait à regagner un établissement pénitentiaire avec un détenu quand il s’est retrouvé bloqué par ce groupe hostile. Malgré des injonctions du chef d’escorte du PREJ (Pôle de rattachement des extractions judiciaires)de Nîmes, le véhicule s’est retrouvé entouré et attaqué à coups de poing et de pieds.

À Lire :  🇫🇷 Tatutu: Un détenu de la prison armé d'un couteau s'en prend à une surveillante !

Face à la violence et l’insécurité, un surveillant pénitentiaire fera usage de sa bombe lacrymogène, ce qui permettra au fourgon de se frayer un chemin et de prendre la fuite.

Par chance, le pire a été évité. Mais pour le syndicat FO Pénitentiaire, c’était un véritable guet-apens. « Nous félicitons le chef de mission et l’équipage pour leur sang-froid et demandons des récompenses à la hauteur du courage des agents sur cette mission« .