Nantes : L’utilisation du pistolet à impulsion électrique lors d’une interpellation n’a aucun effet sur l’individu

Photo Twitter Peugeot

Un contrôle des forces de l’ordre a dégénéré ce samedi 27 février dans le centre-ville de Nantes.

Il est 21 heures lorsque la brigade de surveillance des transports en commun effectue ses contrôles habituels, notamment à l’arrêt de tramway Hôtel-Dieu.

Comme le relate Ouest-France, un jeune homme âgé de 17 ans dissimule quelque chose dans son pantalon à la vue des policiers. Lorsque les fonctionnaires veulent le contrôler, celui-ci ne se laisse pas faire et se débat violemment. Pour tenter de le maîtriser, les policiers vont faire usage de leur pistolet à impulsion électrique, « en mode contact » précise une source policière au quotidien régional.

Mais voilà, cela n’a aucun effet sur le jeune homme. Un deuxième individu, âgé de 21 ans, va venir en aide au mis en cause. L’interpellation est très mouvementée mais les policiers réussissent à les arrêter et les placer en garde à vue. Après vérification, le mineur était en possession de résine de cannabis.