Châteaudun : Il nie avoir frappé la surveillante et lâche au moment du verdict « 24 mois pour une gifle… »

@actupenit.com

Un détenu du centre de détention de Châteaudun a été jugé par le tribunal de Chartres.

Il lui est reproché d’avoir asséné un coup de poing à une surveillante puis de l’avoir giflé le 5 février dernier. La présidente du tribunal relate les faits, « Cette surveillante de l’administration pénitentiaire procède à la distribution quotidienne de masques dans le cadre de la situation sanitaire. Au moment de vous distribuer le masque, elle explique que vous avez repoussé la porte et que vous lui avez asséné un coup de poing au visage puis une gifle. Elle ajoute que ce sont deux autres détenus qui vous ont maîtrisé. Elle ajoute également que vous l’avez menacée de viol au moment des coups. »

Comme le relate L’Echo Républicain, des faits qui ont été confirmés par une caméra de vidéosurveillance et les déclarations des deux autres détenus présents, qui ont déclaré, lors de leurs auditions : « Il était énervé et en voulait à la surveillante. Si on n’avait pas été là… »

Le détenu lui, nie les faits, « Je n’ai jamais frappé ni menacé. Je n’ai pas porté de coup. Je ne comprends pas. » Le tribunal le déclare coupable des faits de violence et menace sur une personne dépositaire de l’autorité publique et relève l’état de récidive légale s’agissant de la condamnation du 20 septembre 2018. Il est condamné à 24 mois d’emprisonnement avec mandat de dépôt. Au moment de l’énoncé du verdict alors qu’il a nié les faits durant toute l’audience, celui-ci lâchera « 24 mois de prison pour une gifle… »