Prisons : Éric Dupond-Moretti annonce la création d’un statut du détenu travailleur

illustration Wikipédia

Le garde des Sceaux était l’invité de Zone interdite sur M6. Éric Dupond-Moretti souhaite revaloriser le travail en prison et a annoncé un nouveau statut du détenu travailleur.

« Je vais mettre en place un contrat de travail. Il ne peut pas y avoir de décalage entre la prison et le reste de la société, ou alors on considère que la prison est une société à part », a indiqué le ministre de la justice ce dimanche soir.

Éric Dupond-Moretti a également annoncé la création d’un code pénitentiaire qui à l’instar du code civil ou du code pénal regroupera « toutes les règles importantes » autour de la détention. Comme le relate BFMTV, le garde des Sceaux a expliqué « Il y a des détenus qui pour la première fois de leur vie vont découvrir ici (en prison) le travail, c’est le gage qu’ils quittent la délinquance ».

En mars 2018, en visite à l’École Nationale de l’Administration Pénitentiaire (ENAP), Emmanuel Macron avait déjà, lors d’un discours, annoncé que « le lien qui unit l’administration pénitentiaire et le détenu travaillant en son sein » ne doit plus être « un acte unilatéral avec la négation de tous les droits », mais « un lien contractuel avec des garanties qui s’y attachent ».

Cette proposition est évoquée dans l’avant-projet de loi « pour la confiance dans l’institution judiciaire ». Celui-ci doit être présenté en conseil des ministres mi-avril. comme l’explique BFMTV, le texte prévoit également que le gouvernement puisse légiférer par ordonnance pour permettre « l’ouverture de droits sociaux aux personnes détenues, dès lors qu’ils sont utiles à leur réinsertion et notamment les droits à l’assurance-chômage, vieillesse, maladie et maternité et maladie professionnelle et accident du travail ».