Besançon : Un policier ouvre le feu sur une voiture qui lui fonce dessus. « L’état de légitime défense ne fait aucun doute »

© actupenit.com

Un policier de Besançon n’a pas eu d’autre solution que d’ouvrir le feu sur le véhicule des fuyards qui lui fonçait dessus la semaine dernière au Fort de Beaugerard de Besançon. Par chance ce soir-là, aucun blessé ne sera à déplorer.

Les faits se sont produits au Fort de Beauregard alors que le couvre-feu était activé. Un groupe de jeunes personnes s’y était retrouvé et discutait de manière agitée, jusque tard dans la nuit. Lassé du bruit, un occupant d’un camping-car stationné à proximité est allé à la rencontre des noctambules, leur demandant de baisser le volume. mais se dernier s’est retrouvé victime de coups et d’insultes.

La police alertée, une patrouille arrive sur les lieux de l’incident et constate que plusieurs individus entrent dans un véhicule qui prend ensuite la fuite. Mais un policier s’est retrouvé face à la voiture qui lui fonçait dessus. Il a donc sorti son arme de poing et a ouvert le feu à deux reprises tout en se dégageant in extremis de la trajectoire du chauffard.

À LIRE :  Valenciennes : Policiers roués de coups. 8 suspects interpellés par le RAID

Une enquête pénale a été ouverte à l’encontre des fuyards. Une enquête administrative a également été ouverte comme toujours lorsqu’une arme est utilisée en service. 

🔴 Vous Pouvez Nous Soutenir En Cliquant Ici Et Visiter La Boutique De Soutien En Cliquant Ici ! 🔴

« L’état de légitime défense ne fait aucun doute », estime pour sa part le parquet, qui a ouvert une procédure pour violence avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique, la voiture pouvant être juridiquement considérée comme une arme en pareille situation.

Les investigations se poursuivent pour tenter d’identifier les occupants du véhicule incriminé explique le journal l’Est Républicain.