Gard : La gendarme qui avait stoppé la course folle d’un chauffard renvoyée en correctionnelle

© Kevin Bonkendorf Photographie

Le 30 août 2018, une gendarme ouvre le feu sur un chauffard, l’homme était recherché après plusieurs infractions commises dans l’après-midi. Le juge d’instruction souhaitait que la militaire impliquée dans le tir mortel soit jugée devant le tribunal correctionnel.

Ce jour-là, le conducteur multiplie les délits routiers, cause un accident, s’enfuit. Il outrage les fonctionnaires de la police municipale au Grau-du-Roi. Au volant de sa Toyota blanche, l’homme, alcoolisé et sous stupéfiants, refuse de s’arrêter au péage autoroutier de Gallargues-le-Montueux.

Comme le relate Objectif Gard, quelques secondes avant le drame les forces de l’ordre ont crié « stop gendarmerie ». La scène a été filmée par les caméras de vidéosurveillance.

La chambre de l’instruction de Nîmes a rendu ce mercredi 17 mars un délibéré confirmant la décision du juge d’instruction de renvoyer devant le tribunal correctionnel la gendarme pour « homicide involontaire », comme le demandait le parquet général de Nîmes.

Comme l’explique le quotidien régional, un procès se tiendra donc dans quelques mois…