Verdun : 3 voitures de la mission locale incendiées lors d’une nuit de violences urbaines

©️ Facebook Spannagel Maxime Photographie

Les sapeurs-pompiers sont tombés dans un véritable guet-apens cette nuit à Verdun alors qu’ils devaient intervenir pour un incendie de véhicule.

Les faits se sont produits cette nuit vers 1h30 dans le quartier des planchettes alors que trois véhicules et le bâtiment de la Mission Locale étaient en flammes. A leur arrivée, les soldats du feu et les policiers se sont retrouvés face à une dizaine d’individus encagoulés et particulièrement menaçants relate le journal l’Est Républicain.

Des dizaines de projectiles seront lancés vers les forces de l’ordre et les policiers. Des renforts seront nécessaires afin de permettre aux pompiers d’intervenir en toute sécurité. « pas question de mettre le personnel en danger, l’objectif c’est zéro blessé » déclare le commandant Lesznewski, chef de la circonscription de Sécurité publique de Verdun.

Ce n’est que vers 3h30 que les forces de l’ordre pourront intervenir et laisser la place aux sapeurs-pompiers qui mettront fin au sinistre.

🔴 Vous Pouvez Nous Soutenir En Cliquant Ici Et Visiter La Boutique De Soutien En Cliquant Ici ! 🔴

À LIRE :  🇫🇷 Longuenesse: Un surveillant agressé en service de nuit par un détenu de la prison !

Pour le maire de Verdun, « Ce sont des représailles, je le savais, je l’avais dit à l’OPH », précisant que depuis quelques jours des opérations sont organisées avec les forces de l’ordre pour vider des caves squattées dont le rôle dans des activités illicites ne fait pas de doute. « Nous voulons rétablir l’état de droit ! » affirme le maire qui va demander des renforts immédiats au ministère de l’intérieur.

l’opération se terminera vers 5 heures du matin.

Ce matin, Gérald Darmanin s’est exprimé sur Twitter en condamnant très fermement les violences qui se sont produites cette nuit à l’encontre des forces de l’ordre. Il a immédiatement demandé à ce que des renforts soient envoyés sur place dès aujourd’hui. Ils resteront à Verdun aussi longtemps que cela s’avèrera nécessaire ajoute-t-il.