La Marine Nationale est en deuil. Jeff Rotaru de la Compagnie de fusiliers marins Le Goffic est décédé en opération

Photo Marine Nationale

La Marine nationale est en deuil après la perte du matelot Jeff Rotaru de la Compagnie de fusiliers marins Le Goffic, décédé en service au cours d’une patrouille de surveillance en rade de Cherbourg ce samedi 27 mars 2021.

Samedi, le centre des opérations maritimes (COM) de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord est informé par la vigie du Homet de la formation opérationnelle de surveillance et d’information territoriale (FOSIT) de la Marine nationale que les deux fusiliers marins qui effectuaient une patrouille de surveillance des approches maritimes et de la base navale de Cherbourg à bord d’un semi-rigide, se trouvent à l’eau dans la petite rade de Cherbourg (50).

Immédiatement, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg est informé et diffuse un message MAYDAY RELAY. Le CROSS engage alors de nombreux moyens de recherche et de sauvetage: L’hélicoptère Caïman et plusieurs bateaux se rendent sur la zone avec dont le peloton de sûreté maritime et portuaire (PSMP) de la gendarmerie de Cherbourg, la vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) Heaume de la gendarmerie maritime ou encore les plongeurs et la brigade de surveillance du littorale de la gendarmerie maritime ainsi que les plongeurs du groupe des plongeurs démineurs de la Manche.

Très rapidement, le premier fusilier marin est retrouvé par un semi-rigide de la compagnie Le Goffic. Arrivé à quai, il est pris en charge par les marins pompiers de Cherbourg et transporté à l’hôpital Pasteur de Cherbourg.

Mais plus tard dans la soirée, le second fusilier marin sera retrouvé, inanimé, par les plongeurs démineurs du groupe des plongeurs démineurs (GPD) de la Manche. Il sera pris en charge par les marins pompiers de Cherbourg ainsi que le service mobile d’urgence et de réanimation(SMUR) de Cherbourg. Malgré tous les efforts de l’équipe médicale, les secours n’ont pu le réanimer.

Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce drame et confiée à la gendarmerie maritime.