Marseille : Une fête clandestine de plus de 300 personnes se termine en agression sur les policiers

Dans la nuit de dimanche à lundi, une soirée clandestine s’est déroulée dans le XVe arrondissement de Marseille. Près de 300 personnes étaient rassemblées dans un bar désaffecté. Les forces de l’ordre sont intervenues.

Ce n’est pas la première et ni la dernière fois qu’une soirée clandestine est organisée dans la ville de Marseille. Mais cette fois, cette dernière se termine dans la violence envers les policiers. Les faits se sont déroulés dans un bar désaffecté de la rue de Lyon selon les informations d’ACTU17.

Vers 3h du matin les policiers ont été appelés suite à un tapage nocturne, causé par une fête sauvage. Rapidement les fonctionnaires sont arrivés sur place et ont découvert près de 300 personnes dans le local. Au total, une douzaine d’équipage de police seront mobilisés pour l’intervention. Des vigiles étaient postés à l’intérieur de la salle et des caméras avaient été installées à l’extérieur afin de prévenir une éventuelle intervention policière.

Le prix de l’entrée à cette soirée clandestine avait été fixé à 200 euros par les organisateurs.

Il était impossible pour les fonctionnaires d’entrer en contact avec les fêtards. N’ayant aucun cadre légal et devant l’impossibilité de pénétrer dans la salle, les forces de l’ordre ont décidé de mettre en place un autre dispositif et d’attendre la sortie des convives.

Ce n’est que vers 5h50 du matin que les premiers fêtards ont recommencé à sortir. Ils sont tombés face aux policiers et ont tenté de prendre la fuite afin d’échapper à la verbalisation. C’est là que la situation a dégénéré. Un policier a reçu un violent coup de poing en plein visage. Son agresseur parviendra à prendre la fuite.

Au total 40 personnes seront verbalisées d’une amende de 135 € pour le non-respect du couvre-feu. Dans la salle, les policiers découvriront des dizaines de bouteilles d’alcool, des Chicha et des bonbonnes de protoxyde d’azote. Une enquête a été ouverte afin d’identifier les organisateurs de cette soirée illicite.