Seine-et-Marne : Multirécidiviste, il provoque un terrible accident lors d’une course poursuite avec les forces de l’ordre

© Kevin Bonkendorf Photographie

Un homme a été jugé ce lundi 22 mars, interpellé le 3 février dernier après sept mois de cavale.

Bilal H. est en prison depuis son interpellation. Il lui est reproché d’avoir, le 2 juillet 2020, provoqué un terrible accident suite à un refus d’obtempérer avec les forces de l’ordre à Nangis en Seine-et-Marne.

Comme le relate Actu.fr, ce jour-là, il rentre d’une nuit agitée en banlieue parisienne en compagnie de trois amis. Les gendarmes du peloton autoroutier le flashent à 157 km/h. L’un des militaires le prend en chasse mais l’individu refuse d’obtempérer et se lance dans une course poursuite. Lors de celle-ci, qui va se dérouler sur 36 km, il va donner des coups de volant pour tenter d’envoyer le gendarme contre la glissière de sécurité.

Alors qu’il se trouve à Nangis, il grille à toute allure un feu tricolore. Sa Golf percute violemment une Ford Fiesta où se trouve une jeune femme. Le choc est d’une telle violence que la voiture est propulsée sur d’autres véhicules fauchant au passage plusieurs panneaux routiers avant de s’immobiliser sur le côté. La conductrice est grièvement blessée et héliportée vers un centre hospitalier.

🔴 Vous Pouvez Nous Soutenir En Cliquant Ici Et Visiter La Boutique De Soutien En Cliquant Ici ! 🔴

Bilal H. va alors prendre la fuite. Poursuivi par un motard de la gendarmerie il parviendra à prendre la fuite après avoir frappé le militaire à plusieurs reprises. Retrouvé sept mois plus tard par hasard lors d’un contrôle à la Gare de l’Est, le mis en cause se retrouve dans le box des accusés ce lundi.

À LIRE :  🇫🇷 Manche : Un véhicule force le barrage de police, trois jeunes de 15 à 19 ans sérieusement blessés

Comme le relate Actu.fr, dans le box des prévenus, Bilal H apparaît comme un petit bonhomme bien inoffensif. À la barre, celui-ci n’exprime pas beaucoup de remords. Le chauffard est un multirécidiviste, quelques années en arrière, il avait provoqué un accident dans les mêmes circonstances. En mai 2020, il est intercepté par les gendarmes au volant de sa Golf de location avec le sang chargé d’alcool, il a également consommé du cannabis. Sans permis il est à nouveau interpellé par les gendarmes alors qu’il vocifère contre un automobiliste dont il juge la conduite trop lente, le 30 juin. Il est de nouveau positif au cannabis. 

Deux jours plus tard, il blessera grièvement la jeune femme à Nangis. Celle-ci souffre encore aujourd’hui des séquelles de ses blessures. Jugé devant le tribunal correctionnel de Melun ce lundi 22 mars, il a été condamné à cinq ans de prison dont deux avec sursis. Selon un tweet de la Gendarmerie de la Seine-et-Marne, l’individu devra également payer 12.000 euros de dommages-intérêts aux victimes et 12.000 euros à la ville de Nangis pour le remboursement de matériel de signalisation détruit lors de l’accident. Son permis de conduire lui a été retiré. Il pourra le repasser dans deux ans.