Béziers : L’un des surveillants des PREJ touchés par le COVID placé dans le coma

© actupenit.com

Le Pôle de Rattachement des Extractions Judiciaires (PREJ) de Béziers est durement touché par l’épidémie de coronavirus. L’un des surveillants qui se trouvait en réanimation depuis vendredi dernier a été placé dans le coma ce mercredi.

Les syndicats pénitentiaires ne cessent d’alerter leur hiérarchie sur les risques encourus par les surveillants et leurs familles. Le représentant du syndicat majoritaire Force ouvrière Jérôme Dall’Agnol explique chez France Bleu, « Nous nous retrouvons à quatre voire à huit dans certains véhicules. Nous n’avons pas les 8 m². Dans les tribunaux, on peut se retrouver à 20 personnes dans 30 m² ».

Dans la région Occitanie, le PREJ de Béziers ne fait pas figure d’exception. Celui de Nîmes est également touché avec un cas positif et sept cas contact, celui de Montpellier avec une dizaine de cas contact ou celui de Perpignan avec cinq cas contact sur huit agents. Les geôles du palais de Justice de Toulouse sont également touché avec une quinzaine de cas contact.

La députée Emmanuelle Ménard, vient d’écrire au garde des Sceaux suite à cette flambée épidémique afin qu’il intervienne afin de protéger les familles des surveillants exposés quotidiennement en acheminant des détenus. France Bleu a contacté le service Interrégional du service pénitentiaire qui n’avait, pour l’heure, pas répondu à leur demande.