Montpellier : En pleine nuit, il s’introduit chez une femme pour la violer et lui dit: « montre-moi ta ch…te, je vais te b…ser »

@Spannagel Maxime Photographie

L’individu a été identifié grâce à sa morsure sur la victime. Les faits se sont produits le 9 novembre dernier à Montpellier quand une femme âgée de 58 ans a été agressé sexuellement par un individu dans la nuit.

Dans la nuit du 8 au 9 novembre cette quinquagénaire dormait paisiblement lorsqu’elle a été réveillée par la présence et la voix d’un homme qui lui susurrait : « montre-moi ta chatte » et « je vais te baiser » tout en lui touchant les partis intimes.

Elle s’est immédiatement relevée pour le repousser. Une violente empoignade se produira durant laquelle l’homme mordra sa victime au bras avant de prendre la fuite.

Un ADN sera récupéré sur la plaie de la victime. Un homme inscrit dans la base de données espagnole sera identifié. Une coopération franco-espagnole permettra d’apprendre qu’il s’agira d’un violeur en série. Par une longue enquête pour le retrouver, les policiers parviendront à l’interpeller ce mardi et la placer en garde à vue.

🔴 Vous Pouvez Nous Soutenir En Cliquant Ici Et Visiter La Boutique De Soutien En Cliquant Ici ! 🔴

Âgé de 28 ans, cet Espagnol d’origine Marocaine avait quitté l’Espagne pour rejoindre ses parents à Montpellier en janvier 20213. En garde à vue, il avouera avoir pénétré dans l’appartement de la victime afin de lui voler un ordinateur, mais niera toute agression sexuelle. Par contre,  il avouera une tentative de viol qu’il aurait commis l’année dernière près du cours Gambetta, quartier de Plan Cabanes, à Montpellier et pour laquelle les services de police n’ont pas recensé de plainte comme le relate actu.fr.

À LIRE :  🇫🇷 Villenauxe-la-Grande: Un détenu saccage les douches et s'y retranche armé ! Les Éris interviennent !

Un appel à témoin a été lancé par la police : toute personne susceptible d’avoir été victime des agissements d’un homme âgé de 28 ans, de type nord-africain au fort accent espagnol, est invitée à se manifester au commissariat central de Montpellier au 04 99 13 50 00.

Au vu de sa dangerosité , le violeur en série a été déféré au parquet de Montpellier, jeudi. Une information judiciaire est ouverte et le juge d’instruction a délivré une commission rogatoire aux policiers. Le mis en examen a été écroué.