Paris : Des repas dans des restaurants clandestins se sont-il déroulés en présence de ministres ? Une enquête de police ouverte.

Capture Twitter @m6info

Dans un reportage diffusé sur M6, un homme affirme avoir dîné dans des restaurants clandestins avec des ministres. Cela n’a pas manqué de déclencher une vague d’indignation sur les réseaux sociaux.

Dans cette séquence, un « collectionneur renommé », organisateur de diners mondains illégaux, affirme dans une enquête consacrée aux fêtes clandestines de haut standing que certains membres du gouvernement seraient  des habitués de restaurants clandestins.

Comme le relate La Montagne, ce reportage a affolé les réseaux sociaux alors que l’ensemble des restaurants du territoire ont dû baisser leurs rideaux au mois d’octobre 2020. Les membres du gouvernement ont réagi, pour Marlène Schiappa « si des ministres ou des députés ont enfreint des règles, il faut qu’ils aient des amendes et qu’ils soient pénalisés comme n’importe quel citoyen ». En réponse à un tweet sur son compte qui réclamait la démission de ces ministres en cas d’infraction, la ministre a expliqué que cela « allait de soi ».

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a, quant à lui, demandé « au Préfet de police de Paris de vérifier l’exactitude des faits rapportés afin, s’ils sont vérifiés, de poursuivre les organisateurs et les participants de ces dîners clandestins. »

Le procureur de Paris Rémy Heitz a saisi dimanche la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne d’une enquête des chefs de « mise en danger d’autrui et de travail dissimulé ». Le parquet a indiqué que cette enquête « aura pour objectif de vérifier si des soirées ont été organisées en méconnaissance des règles sanitaires et de déterminer quels en ont été les éventuels organisateurs et participants ».

Un hashtag ##OnVeutLesNoms n’a pas tardé à faire son apparition su Twitter. Certains y vont même de leur pronostic…