Prison de Seysses : Un détenu homme placé au quartier femme par décision de justice provoque la colère des surveillantes

Un détenu âgé de 39 ans a été incarcéré à la prison de Seysses en juin 2020. Mais depuis le 9 avril 2021 il a obtenu de la justice un transfert dans le quartier des détenues femmes. Une décision qui pose d’énormes problèmes aux surveillantes qui ne sont pas autorisées à pratiquer des fouilles sur des personnes de sexe opposés

Avant il se trouvait à l’isolement dans ce même établissement. Cet homme a commencé une transformation physique pour devenir une femme. Uniquement le haut du corps est déjà transformé comme l’explique une source pénitentiaire au journal La Dépêche.

Mais suite au jugement, « jennifer » comme il souhaite se faire appeler, se retrouve au quartier femme et participe aux activités communes.

« Légalement, les gestes professionnels ne peuvent être réalisés que par un personnel de même sexe », rappelle un surveillant. Et depuis la semaine passée, les surveillantes se plaignent de cette directive, qui, justement, les contraint à agir contre le règlement. « Ces surveillantes sont sidérées à l’idée de devoir pratiquer des fouilles intégrales sur personne de sexe opposé, ou tout du moins, possédant les attributs de genre masculin, en l’espèce : un pénis et des testicules « , indique le syndicaliste au journal La Dépêche.

Incarcéré dans une affaire de tentative d’homicide volontaire sur un homme qu’il accuse de viol, ce détenu à également une cagnotte de soutien en ligne : « Solidarité avec Jennifer » ou près de 5.000 euros auraient été récoltés. Cette somme servirait à subvenir à ses besoins en détention.

Ce mardi, un syndicat pénitentiaire a envoyé une lettre au parquet de Toulouse afin de trouver une solution légale pour la prise en charge de ce détenu. Il propose notamment de le transférer vers la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis ou un quartier est adapté à ce genre de situation.