Violente agression de policiers à Combs-la-Ville : Les suspects remis en liberté sous contrôle judiciaire

©️ Facebook Spannagel Maxime Photographie

Présentés devant les juges du tribunal judiciaire de Melun, les deux frères suspectés d’avoir commis des violences contre des policiers à Combs-la-Ville en Seine-et-Marne, ont été remis en liberté jusqu’au procès.

Pour rappel, un banal contrôle en plein couvre-feu a dégénéré ce lundi 26 avril 2021 vers 23h30. Si les deux passagers du véhicules étaient munis de leur attestation, le conducteur n’était quant à lui pas en mesure de présenter le document.

Lorsque les forces de l’ordre indiquent à l’individu qu’il va être verbalisé, le contrôle dérape. Trois policiers seront blessés, l’un s’est vu notifier 45 jours d’ITT pour une fracture de la malléole. Les deux autres policiers s’es sortent avec 7 et 10 jours d’ITT pour une entorse au genou et des contusions consécutives à des coups reçus au visage.

Comme le relate Actu.fr, les juges du tribunal judiciaire de Melun ont décidé de reporter l’audience au mardi 1er juin 2021 à 13h30. En attendant cette nouvelle date, les deux suspects ont été placés sous contrôle judiciaire et remis en liberté. Les deux prévenus ont demandé un délai pour préparer leur défense et expliqué être victimes de violences policières.

Selon les informations du Parisien, les deux frères ont déjà été condamnés à six et huit mois de prison avec sursis en 2018 pour des violences en réunion en septembre 2017 dans l’Essonne. Pour les syndicats de police « C’est une décision laxiste et honteuse ! Les agresseurs de flics sont de véritables dangers. Il y a de plus en plus de violences à l’égard des forces de l’ordre. Il ne faut pas inverser les responsabilités ».