Mérignac : Condamné en juin 2020 pour violences conjugales à 18 mois de prison, Il tire sur sa conjointe et la brûle vivante en pleine rue. La mère de famille est décédée

© actupenit.com

Une femme âgée de 31 ans est décédée mardi 4 mai 2021 à Mérignac dans des circonstances épouvantables. Son mari, âgé de 44 ans la sauvagement tuée en pleine rue. Il avait déjà été en juin 2020 pour violences conjugales à 18 mois de prison dont 9 mois assortis d’un sursis probatoire pendant deux ans

Les faits se sont produits vers 18H30 dans un quartier résidentiel de la ville de Mérignac comme l’explique ACTU17. Tout a commencé par l’incendie du logement de la victime. Elle y vivait avec son mari et ses trois enfants âgés de 3, 6 et 11 ans.

La victime parviendra à s’enfuir du logement en feu mais s’est retrouvée poursuivie par son compagnon armé d’un fusil. Il lui a tiré dessus à au moins deux reprises. « Il lui a tiré dessus une première fois. Elle était encore vivante. Il lui a alors retiré dessus. Il s’est acharné sur elle » raconte une voisine au journal Sud Ouest.

L’individu a ensuite aspergé sa femme avec un liquide inflammable avant de lui mettre le feu. La jeune femme est décédée. Son corps sera retrouvé calciné par les secours. Selon les premiers éléments de l’enquête, deux balles avaient touché ses genoux.

L’assaillant armé, sera interpellé après avoir voulu prendre la fuite. Il était muni d’un fusil de calibre 12, d’un pistolet à gaz et d’une ceinture sur laquelle se trouvaient 16 cartouches. Il a été placé en garde à vue.

Agé de 44 ans, il avait été condamné en juin 2020 pour violences conjugales à 18 mois de prison dont 9 mois assortis d’un sursis probatoire pendant deux ans. La victime dans cette affaire était déjà son épouse. Les enfants de la victime n’étaient pas sur place au moment des faits. Ils ont été pris en charge psychologiquement par le SAMU. Une enquête est en cours afin de déterminer les circonstances exactes de ce meurtre sordide.