Policier tué à Avignon : Deux suspects dont le tueur présumé, interpellés à un péage alors qu’ils tentaient de fuir vers l’Espagne

© Kevin Bonkendorf Photographie

Cette nuit, Deux individus ont été interpellés à une vingtaine de kilomètres seulement d’Avignon, quatre jours après la mort du policier de 36 ans.

Quatre jours après la mort d’Éric Masson, un policier, lors d’une opération anti-drogue à Avignon, deux suspects ont été interpellés. L’un d’eux est soupçonné d’être le tireur.

Ce sont les effectifs de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la police judiciaire qui, après surveillance, les ont interpellés sur l’autoroute A9, au niveau du péage de Remoulins, à 20 kilomètres d’Avignon, en direction de Nîmes. Les suspects tentaient alors de fuir vers l’Espagne, selon une source proche du dossier cité par le journal franceinfo. « Je félicite la police nationale pour l’interpellation de deux suspects, quatre jours après cet assassinat ignoble. Ce crime ne doit en aucun cas rester impuni », a annoncé le ministre de l’Intérieur sur Twitter.

« Je crois qu’on a touché la cible », a déclaré de son côté lundi sur franceinfo David Le Bars, secrétaire général du Syndicat des commissaires de la police nationale après cette arrestation. « Ce sont des gens qui sont connus des services de police », a-t-il précisé. « On n’a jamais intérêt à fuir vers l’Espagne quand on est suspecté de pas grand-chose. Si on essaye de se soustraire à la justice ou à la police, c’est qu’on y a intérêt », a expliqué le commissaire.

Plus d’un millier de personnes s’étaient rassemblées dimanche après-midi pour rendre hommage à É ric Masson, devant son commissariat. De nombreux policiers étaient présents, mais aussi des habitants de la région.