DIRECT : Tueur des Cévennes : La gendarmerie lance un appel à témoin pour retrouver Valentin Marcone. Il a abattu deux personnes hier. Il est lourdement armé

La gendarmerie a lancé ce jeudi matin un appel à témoins afin de retrouver Valentin Marcone, l’individu de 29 ans suspecté d’avoir commis un double meurtre à Plantiers (Hérault) mardi et qui est en fuite depuis cet acte. Toute personne ayant des informations doit contacter les autorités au 04 66 38 67 22. « Vous ne devez en aucun cas intervenir vous-mêmes », exhorte la gendarmerie. 

Le procureur de la République a appelé le tueur du patron d’une scierie des Plantiers (Gard) et d’un autre employé à se rendre et «déposer les armes». La traque se poursuit pour retrouver l’individu muni d’au moins de deux armes. Le tueur présumé, licencié dans un club de tir, a fui dans la forêt. En fin d’après-midi mardi, il était toujours activement recherché, avec des moyens extrêmement importants sur place et le village bouclé, a encore précisé François Schneider.

Sur la base du témoignage direct d’un troisième employé de la scierie qui a assisté à la scène, le procureur a fait un récit précis des faits en indiquant que vers 8 h, «l’employé n’a pas salué son patron qui le lui a fait remarquer, mais gentiment. A ce moment-là, le mis en cause a sorti une arme de poing et a immédiatement ouvert le feu, le tuant de plusieurs balles dans la tête». Puis, «un des employés a tenté de s’interposer, sidéré par la situation» et il lui a aussi tiré dans la tête, le tuant sur le coup. Le témoin a donné l’alerte peu après.

Le mis en cause «est rentré chez lui, aurait récupéré une arme et serait reparti dans la forêt», a conclu le magistrat. Le tireur présumé a une «personnalité très particulière, très procédurière et qui visiblement avait beaucoup de mal à admettre certains faits qu’il avait dénoncés et qui n’étaient manifestement pas caractérisés».

Il avait par ailleurs connu des conflits avec l’ancien maire du village et «était également en conflit avec son employeur pour des problèmes d’horaires de travail», toujours selon François Schneider. Le suspect n’est pas connu de la justice pour des faits de violences mais pour des procédures à l’encontre de la mairie, avec plusieurs plaintes déposées. Et il devait prochainement comparaître devant le tribunal correctionnel pour atteinte à l’intimité de la vie privée après avoir enregistré une audition avec des gendarmes, a encore détaillé le procureur. Au regard du profil inquiétant du suspect, la mairie avait plus tôt dans la journée demandé à tous les habitants de la commune de rester confinés chez eux.

 L’individu est ainsi un homme âgé de 29 ans. Marié et décrit comme étant «calme, posé», il est également décrit comme quelqu’un d’«extrêmement déterminé». Cette source avait déjà indiqué que l’homme était en conflit avec son employeur. Ce qui inquiète plus particulièrement les autorités, c’est qu’il a beaucoup d’armes déclarées, du 9 mm à la 22 en passant par le revolver et le calibre 12, a-t-on précisé de même source.