Saint-Denis : Policier grièvement blessé par une balle dans la tête. Une femme placée en garde à vue

© actupenit.com

Ce mardi 11 mai, vers 21H30, un policier avait été pris en charge par les secours après avoir été grièvement blessé par une balle au niveau de la tête. Les faits se sont déroulés dans l’enceinte de l’hôtel Le Tulip Inn, au Chaudron.

Nous avons maintenant plus de détails sur les faits. Le policier ne serait pas l’auteur du coup de feu, survenus pourtant avec son arme de service. L’hypothèse d’une tentative de suicide a donc été écartée.

Lors des faits, le policier était en service. et avait décidé de passer voir sa soeur qui séjournait dans l’hôtel, avec un enfant en bas âge. Cela s’explique par le fait que cette dernière aurait été victime de violences conjugales.

Ce détour devait se faire rapidement car le collègue de la victime l’attendait dans la voiture, en bas de l’hôtel. Selon les informations du Journal FranceInfo, la soeur de la victime, a été placée en garde à vue et cette dernière a été prolongée.

Selon les premiers éléments de l’enquête, c’est elle qui serait à l’origine du coup de feu. Les enquêteurs cherchent maintenant à savoir si le tir était accidentel ou volontaire. De son côté, la sœur de la victime parlerait d’un accident. Cependant, les indications qu’elle donne manquerait de cohérences. Une source proche de l’enquête qui s’est confiée à FranceInfo parle même d’une « suite d’événements non rationnelle« .

L’hypothèse d’un tir accidentel n’est pas pour autant exclue mais les policiers attendent désormais de confronter cette version à celle qui sera livrée par la victime.

Le policier, qui est à la tête de la brigade Cynophile du commissariat du Chaudron a été touché au niveau du visage. Dans un état grave, il a été évacué vers le CHU Nord et devra subir une intervention chirurgicale. En fonction de l’évolution de son état de santé, il sera entendu par les enquêteurs dans les prochains jours.

La Direction départementale de la sécurité publique se refuse, quant à elle, pour l’instant à tout commentaire et n’a toujours pas fait de communication officielle jusqu’à présent.