Virey-sous-Bar : Une assistante sociale tuée. L’assaillant retranché chez lui retrouvé mort par les GIGN

© Sicom-urgence.fr

Ce mercredi 12 mai, le corps d’une femme a été retrouvé devant une maison de la commune de Virey-sous-Bar dans l’Aube. La victime est une assistante sociale âgée de 30 ans. Elle travaillait au centre médico-social de Bar-sur-Seine.

Elle a été tué par l’homme qu’elle venait visiter dans le cadre de son travail.

Après cette macabre découverte, Les hommes du GIGN de Versailles ont été dépêchés sur place. Peu avant 20 heures une cinquantaine d’hommes avaient pris possession des lieux et bouclé le secteur. L’hauteur présumé du meurtre étant retranché chez lui, volets fermés comme l’explique le journal France3.

Vers 22 heures, les hommes du GIGN ont tenté de rentrer en contact avec le forcené. Des membres de sa famille étaient également présents pour essayer de le raisonner, mais l’homme ne donnera aucun signe de vie.

Face au silence du forcené, le GIGN prendra la décision d’intervenir vers 1 heure du matin. C’est à ce moment-là que le corps ne l’homme sera retrouvé inanimé.  La thèse du suicide est privilégiée selon la procureure de la République de Troyes, Sophie Macquart-Moulin, présente sur place.

La maire du village s’est exprimée pour le journal France 3 : « la victime n’habitait pas sur place ». La maison appartiendrait à « un monsieur âgé d’environ 80 ans », décrit comme « colérique et en voulant à la terre entière ». Il s’agirait d’un ancien maçon dont l’épouse a été placée en foyer car elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer. « Je ne sais pas ce que venait faire l’assistante sociale chez lui. C’est le résultat qui est navrant. Je n’ai pas de consigne, la route est barrée, c’est impressionnant. J’ai du mal à réaliser. La réalité dépasse la fiction. »