Paris : Malgré son interdiction, un appel à une manifestation de soutien à la Palestine a été lancé ce samedi

©️Charles Baudry

Une manifestation a été annoncée ce samedi 15 mai à Paris en soutien à la Palestine. Manifestation interdite par la préfecture de police de Paris. Le cortège devrait se rendre de Babrbès jusqu’à la place de la Bastille.

« Parce que nous refusons de taire notre solidarité avec les Palestiniens, et que l’on ne nous empêchera pas de manifester, nous serons présents [au métro] Barbès » samedi « à 15 heures », a affirmé l’Association des Palestiniens en Ile-de-France, ainsi qu’une petite trentaine d’autres organisations, tels Attac, l’Action antifasciste Paris-Banlieue ou le Nouveau Parti anticapitaliste.

Jeudi soir l’interdiction de manifester dans la capitale avait été prise par le préfet de police de paris, Didier Lallement, à la demande du ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin. Il y a des gros risques de « trouble à l’ordre public » selon ce dernier.

Saisi en référé-liberté par l’Association des Palestiniens en Ile-de-France, le tribunal administratif a confirmé vendredi cette interdiction. Ce dernier a estimé que le contexte « tant international qu’intérieur » ne permettait pas « d’estimer que les risques de troubles graves » ne « seraient pas aussi importants voire supérieurs à ceux avérés en 2014 », selon la décision. En 2014, une manifestation propalestinienne à Paris s’était soldée par des violences.

Le tribunal a aussi jugé que les forces de l’ordre, déjà « fortement mobilisées » dans le cadre de Vigipirate, seraient par ailleurs appelées ce week-end à veiller au respect des mesures sanitaires. De son côté, la  préfecture de police de Paris a prévenu sur Twitter que « participer à une manifestation interdite fait l’objet d’une verbalisation à hauteur de 135 euros ».

Courage aux forces de l’ordre déployées sur le terrain.