Herblay : Un policier qui s’est fait tirer dessus par des trafiquants de drogue raconte pour la première fois cette nuit d’horreur . Regardez

© actupenit.com

Hier soir, dans le JT de 20h de France 2, un policier qui s’est fait tirer dessus par des trafiquants de drogue a témoigné pour la première fois, huit mois après son agression. Les faits sont survenus le 7 octobre dernier à Herblay (Val d’Oise). Avec un collègue, le policier se rend dans une zone industrielle à bord d’une voiture banalisée.

Ils surveillent les allées et venues de trafiquants de drogue. « On leur a annoncé tout de suite qu’on était policiers. On leur a montré nos cartes professionnelles. Et là, ça s’envenime sans qu’on comprenne pourquoi et derrière je suis rapidement à terre, on m’étrangle, je prends des coups de pieds dans la tête », se souvient-il. 

Et d’ajouter : « Il est venu s’emparer de mon arme qui était à ma ceinture dans un étui sécurisé. Il a réussi à s’en emparer. J’ai crié ‘non’. Je n’imaginais pas qu’il en arrive à me tirer dessus et à tirer sur mon collègue ». Le trafiquant de drogue ouvre le feu. « J’ai pris la première balle, j’ai pris la deuxième. J’ai perdu connaissance », continue le policier. Le tireur présumé et deux de ses complices ont été arrêtés et incarcérés en mars dernier. 

Les deux policiers blessés avaient été évacués en urgence vers l’hôpital. l’un était touché à une cuisse et à un genou et avait le crâne fracturé, le second plus grièvement blessé, avait également le crâne fracturé et avait reçu 4 balles dans le bas du dos. Sa vessie ainsi que ses intestins avaient été perforés et son artère fémorale avait été sectionnée. Ils avaient été transportés à l’hôpital de Pontoise pour l’un et à l’hôpital Beaujon de Clichy (Hauts-de-Seine), pour le second dont les jours étaient en danger, son pronostic vital était engagé.