Le rappeur Youssoupha choisi pour l’hymne des Bleus: « On a cédé à une partie racaille de la France » affirme Jordan Bardella le vice-président du Rassemblement national

Illustration Pexel

«Ecris mon nom en bleu!»: l’équipe de France de football a dévoilé mercredi sur Twitter le nouvel hymne des Bleus pour le championnat d’Europe de football, qui sera composé et interprété par Youssoupha.

Le numéro deux du Rassemblement national Jordan Bardella a estimé jeudi que choisir le rappeur Youssoupha pour l’hymne des Bleus à l’Euro, c’était «céder à une partie racaille de la France». «Benzema avait un jour dit que Didier Deschamps cédait à une partie raciste de la France. Eh bien je pense qu’on a cédé aujourd’hui à une partie racaille de la France en choisissant Youssoupha», a déclaré sur FranceInfo le vice-président du RN.

« Youssoupha est quelqu’un qui dans ses chansons a des paroles extrêmement virulentes, notamment lorsqu’il appelle à des menaces de mort contre Eric Zemmour, explique le vice-président du RN. Lorsqu’il chante que la France est un pays d’escrocs, ‘ils ont volé nos œuvres d’art et les ont mis dans leurs expos’. Lorsqu’il dit, ‘dans ce rêve où ma semence de nègre foute en cloque cette chienne de Marine Le Pen’. Cela me choque qu’on choisisse quelqu’un comme ça pour représenter la France à l’Euro en matière musicale. »

« Je pense franchement que dans cette période où on a besoin d’unité et d’apaisement, Benzema avait dit un jour que Didier Deschamps cédait à une partie raciste de la France, je pense qu’on a cédé à une partie racaille de la France en choisissant ce type de propos », dénonce Jordan Bardella.