Essonne : Retraitée violée pendant son cambriolage. Une policière en repos permet d’interpeller deux Algériens clandestins activement recherchés

© SICoP - Police nationale Twitter : @PoliceNationale

Dans la nuit du 20 au 21 mai, une retraitée âgée de 69 ans a été cambriolée et violée à Palaiseau dans l’Essone.

Cette nuit-là, vers 3 heures du matin, deux individus s’introduisaient par effraction dans un pavillon occupé par une retraitée. La dame s’est retrouvée nez à nez avec deux cambrioleurs. Un individu l’a agrippé afin de la conduire dans sa chambre et l’a violé sous la menace d’un couteau. Il lui a notamment imposé une fellation. Le deuxième homme avait également entrepris d’abuser d’elle mais a finalement renoncé après avoir été supplié par la victime. La victime se verra attribuer 21 jours d’ITT.

Les deux malfaiteurs prendront ensuite la fuite vers la gare RER de Massy-Palaiseau avec des effets personnels de la retraitée, notamment un téléphone, une tablette et des bijoux. Ils seront rapidement identifiés grâce à l’exploitation de la vidéosurveillance de la gare. Un mandat de recherche sera diffusé.

Et c’est une policière de la préfecture de police de Paris en repos qui retrouvera les deux individus, lundi 24 mai à la Gare Montparnasse à Paris. Ils seront interpellés par les policiers de la sûreté ferroviaire. Placés en garde à vue, deux Algériens âgés de 19 et 21 ans en situation irrégulière sont bien connu des services de police.

Ils ont reconnu les faits lors de leurs auditions. L’individu suspecté du viol ferait par ailleurs l’objet d’une obligation de quitter le territoire. Présentés devant le parquet d’Évry, ils ont été placés en détention provisoire rapporte le journal Le Figaro.