Flambée de la violence en France : Gérald Darmanin adresse une note choc aux préfets

©️GPFS Média

Gérald Darmanin a envoyé un télégramme aux préfets le 4 juin en expliquant « le développement de faits extrêmement violents » liés sans doute « à la crise sanitaire ».

Alors que des faits très violents se produisent depuis plusieurs semaines en France, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a adressé le 4 juin dernier un télégramme aux préfets : « Depuis le début de l’année, nous assistons au développement de faits extrêmement violents » qui, assure-t-il, « sont vraisemblablement liés aux conséquences de la crise sanitaire dont notre pays est en train de sortir ».

Selon ce télégramme et comme le rapporte le journal Le Figaro, « l‘analyse faite par les services centraux du ministère de l’intérieur met notamment évidence une progression de 20% des faits de violences intrafamiliaux (cinq premiers mois de l’année 2021 rapprochés à ceux de 2020) » marqués par « la multiplication de faits graves de violences intra conjugales (homicides et tentatives d’homicides)« .

Le télégramme révèle également une « progression de 137% (passage de 24 à 57 cas, même période) des interventions par le GIGN et le RAID sur des individus dangereux retranchés (« forcenés »)« . Les attaques visant les services publics, au bord de la rupture, sont aussi soulignées par Gérald Darmanin qui s’inquiète de « l’augmentation de 28% des violences à l’encontre des services de sécurité, de santé et de secours » le tout « dans un contexte de stabilité générale des violences urbaines« .

« Ces faits et leur gravité doivent appeler une réponse forte pour autant différente du traitement de la délinquance de droit commun« , prévient Gérald Darmanin, qui remet sous pression les hauts responsables de son administration. Pour le mercredi 9 juin prochain, les préfets sont appelés à lui faire parvenir leur « analyse » dressant un état des lieux de ces faits de violences sur les cinq premiers mois de l’année. « Votre contribution comportera une appréciation circonstanciée du développement de ces faits« , demande le ministre de l’Intérieur qui veut en outre des propositions « dans une perspective résolument interministérielle et ambitieuse des solutions de traitement« 

Gérald Darmanin faits également le bilan de l’action de son ministère depuis janvier 2021 en matière de lutte contre la délinquance. Concernant la lutte contre les stupéfiants, le ministre se félicite de « l’augmentation de 82% des verbalisations pour usages et de 39% des démantèlements de trafics de janvier à mai 2021 » ainsi que des « hausses de saisies de cannabis et d’héroïne de 43% et de 99% au premier trimestre 2021« .

« Les étrangers menaçants l’ordre public ont été systématiquement reconduits: 185 expulsions du territoire ont été menées ces 11 derniers mois« , révèle Gérald Darmanin qui précise « depuis le 1er octobre 2020, plus de 20 000 étrangers ont vu leurs titres être refusés, retirés ou dégradés, notamment pour des motifs d’ordre public« .