Accident d’ULM pendant le match France-Allemagne. Regardez ce drame frôlé de justesse

Un ULM piloté par un militant de Greenpeace a bien failli provoquer un très grave accident mardi soir avant le match de l’Euro 2021 entre le France et l’Allemagne.

Quelques minutes avant le début du match, un militant de l’association écologiste Greenpeace est arrivé au-dessus du stade de Munich dans un engin de type ULM. Il a manqué de s’écraser en tribune après avoir heurté un câble, faisant deux blessés selon la police locale.

Le pilote a survolé la pelouse de l’Allianz Arena avec inscrit sur sa voile « Kick out Oil » (« dehors le pétrole », en anglais), avant d’être déséquilibré par un câble portant la « Spider Cam », cette caméra aérienne. Il a difficilement rétabli les commandes avant de frôler une tribune et de s’écraser sur la pelouse du stade.

« L’homme a atterri sur la pelouse. Pendant sa manoeuvre d’approche, il a blessé deux hommes, selon les dernières informations. Les deux ont dû être pris en charge par les services d’urgence et ont été emmenés à l’hôpital », a détaillé un porte-parole de la police de Munich, Werner Kraus.

Les deux blessés « souffrent de blessures à la tête. Nous ne savons pas encore de quelle gravité. L’homme (le militant, ndlr) ne semble pas être blessé. Nous envisageons plusieurs qualifications (pénales) », a-t-il ajouté.

Pour l’UEFA, « cet acte inconsidéré — qui aurait pu avoir des conséquences très graves pour un grand nombre de personnes présentes — a blessé plusieurs personnes assistant au match qui sont désormais à l’hôpital ».

De son coté, Didier Deschamps s’est cogné la tête en se mettant à l’abri au moment de l’irruption de l’engin.

« Au départ je pensais que c’était quelque chose de prévu. Oui, on a frôlé le drame, ce n’est pas passé loin. Sur le banc avec Guy (Stéphan, son adjoint NDLR) on s’est réfugié un peu », a-t-il commenté. « Ça n’a pas lieu d’être. Quand on voit des événements comme ça, ça restera de la littérature mais ça donne à relativiser. La vie peut basculer vite, il ne faut pas l’oublier », a ajouté le patron des Bleus.

La Fédération allemande (DFB) a également condamné l’incident après le match: « Cette personne s’est mise elle-même en danger et en a blessé d’autres. De notre point de vue c’est inacceptable (…) Les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves », a déclaré après le match le porte-parole de la DFB Jens Grittner.