Fleury-Mérogis : Armé d’une casserole, il menace de violer une surveillante

@ACTUPenit

Les surveillants pénitentiaires en France sont victimes tous les jours de menaces, d’insultes et d’agressions physiques dans l’exercice de leurs fonctions.

Un détenu de la prison de Fleury-Mérogis comparaissait la semaine dernière devant le tribunal correctionnel d’Evry pour violences aggravées, outrages et menaces sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Les faits se sont produits le 21 avril 2021 lors de la distribution des cantines (produits achetés par les détenus). Une surveillante accompagnée de trois détenus font alors le tour des cellules pour la distribution. C’est alors que la situation va dégénérer avec l’un des détenus.

L’individu, en plein Ramadan, accuse la surveillante de voler des cantines pour en donner à ses enfants, tout en l’insultant de « clocharde« . Puis le détenu se précipite vers elle en la menaçant avec une casserole à la main : « Clocharde, je vais te violer. Ta grand-mère la pute, je vais la violer.« 

Repoussé au fond de sa cellule, il sera ensuite désarmé par un collègue qui déclenchera l’alarme. Extrêmement choquée, la surveillante ne finira pas son service.

Devant le tribunal, le prévenu reconnaît avoir perdu le contrôle et proféré plusieurs insultes. Condamné à 13 reprises pour des faits de vol, conduite sans permis, rébellion, outrages, violences ou encore menaces de mort, il a déjà passé trois ans derrière les barreaux comme l’explique ACTU.FR.

Libre en 2018, il est incarcéré un mois plus tard pour une affaire d’assassinat.Outre son casier, il compte à son actif une vingtaine de compte-rendu d’incidents et six commissions de discipline à la prison de Fleury-Mérogis.

Pour cette agression, il écopera de deux mois de prison ferme et sera relaxé pour les violences. Il devra par ailleurs indemniser sa victime à hauteur de 350 euros.