Disparition de Delphine Jubillar : Les surveillants de la prison surpris par l’attitude de Cédric Jubillar. Une perquisition « fructueuse » ce mardi à son domicile.

Depuis vendredi dernier, en fin d’après-midi, Cédric Jubillar, soupçonné et mis en examen pour meurtre aggravé de sa femme Delphine Jubillar, est incarcéré au centre pénitentiaire de Seysses.

L’homme a mis pour la première fois les pieds en prison. Comme le relate La Dépêche, Cédric Jubillar est entré dans la maison d’arrêt avec un léger sourire. Placé directement à l’isolement en raison de la médiatisation de son affaire, il n’est pas passé par le quartier arrivant.

Une source pénitentiaire a confié à La Dépêche, « L’affaire Jubillar est ultra-médiatique. Cette excitation autour de lui aurait pu lui causer des problèmes avec d’autres prisonniers. Il a donc été transféré directement au quartier isolement ». Un autre surveillant explique quant à lui « Il garde le sourire depuis son arrivée. Son attitude frôle l’arrogance ».

Cédric Jubillar vit dans une cellule de 13m2, celle-ci dispose d’une douche, de toilettes, d’un lit, d’une télévision et d’un téléphone. Selon la source, il n’a d’ailleurs pas tardé à l’utiliser  » Quelques minutes après s’être installé dans ces nouveaux quartiers, l’homme a appelé sa nouvelle compagne. La conversation est automatiquement enregistrée ».

Un agent pénitentiaire explique, « Il prend tout sereinement. Je ne sais pas si c’est pour se protéger de tout ce qui lui arrive mais nous voyons rarement ça chez un homme qui découvre l’univers carcéral ».

Cédric Jubillar a quitté brièvement la prison ce mardi pour assister à une perquisition à son domicile. Selon Le Parisien, les enquêteurs auraient qualifié celle-ci de « fructueuse » notamment après la découverte de cartes SD de téléphone et une clé USB susceptible de contenir plusieurs milliers de photographies et captures d’écran extraites du smartphone de Cédric Jubillar.