Saint-Brieuc : Un policier se jette dans le fleuve pour sauver un homme de 78 ans

©️ Facebook Spannagel Maxime Photographie

Ce vendredi 25 juin 2021 les policiers reçoivent un appel d’urgence vers 19H45 à Saint-Brieuc. Une femme nous dit : venez vite, un homme est tombé à l’eau au Légué, au niveau du pont de pierre, dans la partie en amont​, raconte le brigadier Richard Fournier.

Rapidement, le policier et trois de ses collègues montent dans le fourgon. un collègue qui conduit, deux adjointes de sécurité et Richard Fournier, chef de bord. Pendant le trajet jusqu’au port, il vide ses poches. « J’enlève mon téléphone portable, mon chargeur, un carnet, au cas où je devrais sauter à l’eau.« 

Ce policier est également pompier volontaire à Saint-Quay-Portrieux. Une fois, sur place, il voit la victime flottant inanimée à la surface, le visage dans l’eau. Sans perdre de temps, le brigadier descend dans le lit du fleuve et réussi a saisir l’homme par le bras et à maintenir son visage hors de l’eau comme l’explique le journal Ouest-France.

Cependant, il était impossible pour lui seul de remonter la victime sur la berge. Les policiers mettent alors en place une chaîne humaine. Richard Fournier est tenu pas son ceinturon. Grâce à cela, la victime peut être hissée et étendue sur la rive. Agé de 78 ans, l’homme qui a laissé une lettre d’adieu à son domicile, est inconscient.

Le policier commence alors un travail de réanimation. Il sort son couteau de sa poche et coupe la chemise et le pull du monsieur. Il prend aussi le masque de ventilation qu’il transporte toujours avec lui dans son sac de travail. Pendant que les sapeurs-pompiers arrivent, le police effectue son massage cardiaque. Puis les secours mettront en place un défibrillateur. La SAMU interviendra également afin d’intuber la victime. Un pouls sera récupéré.

Transporté vers l’hôpital Yves-le-Foll la victime décédera vers 1 heure du matin. C’est malgré tout une histoire exemplaire, parce que tout a été mis en œuvre pour tenter de sauver une vie. Les requérants ont vu que leur appel avait servi, toute la chaîne de secours a été maximisée.